Le groupe d’une douzaine de Syriens et d’Égyptiens dont nous parlions hier a été expulsé aujourd’hui en milieu de journée. Ce matin la clôture qui allait fermer l’ancienne usine où ils s’abritaient était pratiquement terminée, et l’accès allait de venir impossible sauf en escaladant. La PAF les a fait partir. Rencontrés en fin de journée ils ne savaient pas où ils allaient dormir. Quelques tentes et couvertures ont pu leur être données pour faire face à l’urgence.

 

Image

Sous une halle ouverte, une première cabane

Image

et une autre à l’entrée d’un ancien bunker, rejointe récemment par deux tentes

Image

la palissade qui ferme l’accès au terrain

Image

la dernière issue qui restait ce matin

 

Publicités