Un exilés est mort cette nuit vers quatre heure du matin, fauché par une voiture.

Le bon sens aurait voulu que le chauffeur appelle les secours.

Il ne l’a pas fait. Il a continué sa route, laissant à un homme comme on laisserait une bête.

Notre société en est là, dans sa déshumanisation.

Publicités