François Hollande avait annoncé que la France accueillerait 500 réfugiés syriens dans le cadre d’un programme de réinstallation. Il ne sont toujours pas en France, leur accueil posant apparemment des difficultés techniques inexplicables. Pendant ce temps, de petits États comme le Liban accueillent entre 800 000 et un million de réfugiés syriens, la Jordanie plus de 500 000. L’Europe renforce ses contrôles aux frontières, la France rétabli les visas aéroportuaires pour les Syriens et les refoule à la frontière italienne. Lorsqu’ils arrivent en France et veulent y demander l’asile, ils passent souvent plusieurs mois à la rue avant d’accéder aux guichets des préfectures pour y déposer leur demande, puis subissent le manque de place d’hébergement et la désorganisation de l’accompagnement juridique, comme tous les demandeurs d’asile en France.

Augmentation significative du nombre de réfugiés réinstallés, facilitation de l’accès au territoire, amélioration des conditions d’accueil, un avis de la CNCDH (Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme) reprend l’ensemble de ces points :

CNCDH – note_sur_les_refugies_syriens_20.11.2013

 

Publicités