Un peu plus de 120 personnes, sous la pluie mais samba en tête, pour protester contre l’interdiction du festival « À l’uni Son » par la maire de Calais. Jeunes et vieux mêlés, et de nombreux visages nouveaux, bien au-delà des associations individuelles. Des Calaisiens et des Calaisiennes qui refusent que leur vie culturel, leur désir de rencontre et leur liberté d’expression soient pris en otage des dérives politiques locales.

Comme ont été pris en otage, et on en a trop peu parlé, tous les usagers de la maison pour tous, la maire menaçant d’en faire disparaitre toutes les activités parce qu’un festival lui déplaisait.

Image

 Pentax Digital Camera

 Pentax Digital Camera

Pentax Digital Camera

Publicités