Mardi, c’est une voiture de police qui monte sur le terre-plein devant le lieu aménagé pour la distribution des repas et va jusqu’aux grilles en obligeant les personnes qui attendent l’ouverture de se pousser, puis qui longe les trottoirs en scrutant attentivement les personnes présentes. Dimanche c’est une voiture de police garée à côté de l’entrée pendant toute la durée de la distribution.

D’après les exilés, ce genre d’attitude est aussi fréquent au lieu où ils attendent la navette du Secours catholique pour emmener aux douches.

 

Image

Publicités