Monsieur le Ministre,

 

Les comptes-rendus que nous avons vu dans la presse concernant votre rencontre avec Mme Bouchard, maire de Calais, montrent un certain embarras de votre part quant à l’action à mener.

 

Pour nous, la réponse que vous devez apporter est simple.

 

Il y a la loi à respecter. Le Code de l’action sociale et des familles qui fixe les obligations de l’État en matière d’hébergement d’urgence des personnes, quelle que soit leur situation administrative, confirmées par le Conseil d’État (hébergement d’urgence) et la Cour de cassation (relogement). La législation nationale et les conventions internationales concernant l’accueil des demandeurs d’asile et la protection des mineurs.

 

Il y a la politique du gouvernement dont vous faites partie, à mettre en œuvre. L’inventaire et la réquisition des logements vides – ils sont nombreux à Calais. La procédure de résorption des bidonvilles définie par la circulaire interministérielle du 26 août 2012, dont vous êtes signataire.

 

Une simple instruction au préfet du Pas-de-Calais portant sur ces deux points, réquisition des ogements vides et application de la circulaire du 26 août 2012, permettrait d’apporter une première réponse aux difficultés de logement des Calaisiens comme des migrants, et de désamorcer certains conflits en cours.

 

C’est la voie que nous vous invitons à suivre.

 

 

La Marmite aux Idées,

 

 

Publicités