La rue Descartes à Calais.

D’un côté de la rue se trouvait l’usine Thélu, squattée en 2013 – 2011. C’est là que sont arrivés il y a deux ans des Africains de l’est fuyant la guerre en Libye.

Image

Derrière se trouvaient des préfabriqués qui avaient accueilli l’Université de Calais à ses débuts. Plusieurs fois squattés et évacués, ils ont été détruits en 2012.

Image

Les maisons voisines, abandonnées, utilisées comme abris par les sans-abris migrants, puis détruites.

Image

De l’autre côté, une ligne de maisons individuelles, abandonnées, qui ont aussi servi de refuge avant d’être détruites. Une dernière subsistait entre deux dents creuses.

Image

Elle a été évacuée le 22 mai au matin. Dix-huit personnes ont été mises à la rue. La pelleteuse est déjà à demeure.

Image

 

Publicités