À intervalle irrégulier des manifestations de soutien aux exilés enfermés au centre de rétention administrative de Coquelles venaient à l’arrière du bâtiment d’où les « retenus » pouvaient les voir et les entendre.

Ce mercredi, les manifestants ont eu la surprise de voir que le terre-plein était entouré d’un nouveau grillage muni de barbelés.

Publicités