Environs 150 manifestants, pour une manifestation en soutien l’association La Belle Étoile et à No Border, menacés par la maire de Calais, et pour la fin du harcèlement policier contre les exilés. Bonne ambiance, malgré la pluie. Prise de parole de Terre d’Errance au rond-point près de la sous-préfecture – le sous-préfet ayant peur des manifestations, il interdit qu’elles passent devant la sous-préfecture. Final en chanson et musique devant la mairie.

CHANSON DE MANIF

Chanson du centre social Zetkin

(sur l’air de La mauvaise réputation de G.Brassens)

A Calais sans permission

J’ouvre des lieux d’habitation

Ils sont libres et à l’abandon

On va en faire nos maisons

Refrain :

On ne fait pourtant de tort à personne

des logements sont vides on réquisitionne

Les politiques n’aiment pas que

l’on se débrouille mieux sans eux (bis)

Tout le monde nous soutiendra

Sauf l’état, ça va de soi.

Y a pas de chef et tout fonctionne

Les socialos ça les étonnes

Chacun prend part aux décisions

Sans attendre les élections

Refrain :

On ne fait pourtant de tort à personne

des logements sont vides on réquisitionne

Les politiques n’aiment pas que

l’on se débrouille mieux sans eux (bis)

Tout le monde nous soutiendra

Sauf la mairie, ça va de soi.

Au centre social tu peux tout prendre

Même la culture n’est pas à vendre

On y échange tous nos savoirs

Pour que le peuple prenne le pouvoir.

Refrain :

On ne fait pourtant de tort à personne

des logements sont vides on réquisitionne

Les politiques n’aiment pas que

l’on se débrouille mieux sans eux (bis)

Tout le monde nous soutiendra

Sauf le préfet, ça va de soi

Pour chacun on y trouve un toit

Les sans-papiers, les hors la loi

On y circule en liberté

à l’abri des juges et des poulets

Refrain :

On ne fait pourtant de tort à personne

des logements sont vides on réquisitionne

Les politiques n’aiment pas que

l’on se débrouille mieux sans eux (bis)

Tout le monde nous soutiendra

Sauf Nord Littoral, ça va de soi

Pas besoin d’être Pujadas

Pour annoncer leur prochaine crasse

Si on est encore expulsés

Ailleurs tout va recommencer

Refrain :

On ne fait pourtant de tort à personne

des logements sont vides on réquisitionne

Les politiques n’aiment pas que

l’on se débrouille mieux sans eux (bis)

Beaucoup voudraient nous voir rendus

On lâchera rien, bien entendu !

Publicités