Depuis la mi-mars 2012

une activité football as été mise en place chaque dimanche après la distribution du repas vers les 14h30 soit à la Citadelle ou au terrain derrière l’université du littoral à la ZUP de Calais.

Objectifs : 1 casser la routine de l’errance des réfugiés par le manque d’activité 2 amélioration des rapports inter-comunautaires 3 sensibiliser les habitants de calais par une action sportive 4 rentrer en partenariat avec des équipes locales

Conclusion depuis le point de départ :

Nous avons réussi à se faire accepter par une bande de jeunes qui viennent souvent jouer à la Citadelle, les début ont été un peu durs avec des mots d’un caractère raciste du type « singe, bamboula, rat, bougnoule ». Mais c’est par le jeu et à la bonne conduite des gars que leur regard a changé, maintenant ils se serrent la main en se voyant en ville, selon les dire des jeunes du Fort Nieuley. Il me demandent où ils dorment et quelle est leur situation envers la police. Les regards changent par le sport.

Un dimanche n’ayant personne sur le terrain pour faire un match, nous avons joué avec une bande de gamin du coin et les gars les ont entraînés à faire des gestes technique. C’était très touchant car les deux parties prenaient du plaisir et je me rappelle de la phrase d’un gamin : « vous revenez dimanche, vous revenez dimanche ».

Et samedi dernier, nous avons été invités par le SOC pour un tournoi à 8 clubs tous licenciés. on ne parlera pas de l’aspect compétitif mais de l’accueil magnifique et du regard de divers dirigeants du club qui nous invitent soit pour un tournoi soit pour des match amicaux.

Donc la base est lancée et je pense que ce projet sportif ne peut que faire du bien à des gens dont la situation est stigmatisé, et à propos desquels les préjugés s’emmêlent avec l’ignorance ou l’aveuglement des consciences.

Publicités