En raison de la bagarre d’hier, le Secours catholique a décidé d’arrêter les douches en principe jusqu’à lundi.

Ça va bien sûr aggraver les tensions.

Depuis trois semaines, la pression policière est particulièrement forte. Ça veut dire des gens chassés de lieu en lieu, ne sachant plus où ils vont dormir le soir, profondément désorientés et insécurisés. Des gens aussi régulièrement réveillés par la police, et au bout de trois semaines épuisés et manquant de sommeil.

Un incident peut ainsi dégénérer en bagarre, et l’ambiance est très tendue.

Les associations devraient éviter d’aggraver ces tensions, et au contraire être beaucoup plus présentes humainement dans ces moments difficiles.

Au palmarès de cette journée, l’évacuation par la police d’un petit squat rue Descartes.

Publicités