Vendredi 18 mai, 22h50 : pas très loin du lieu de distribution des repas, deux hommes, des exilés, apparaissent en courant. Derrière eux surgit une voiture de police. Les deux hommes se séparent, la voiture suit l’un d’eux. Ils disparaissent.

Samedi 19 mai, 8h45 : un car de CRS contrôle cinq exilés devant l’entrée du lieu de distribution des repas. Toutes les personnes qui dorment dans les environs ont été réveillées pour « contrôle d’identité » entre 7h et 9h.

Samedi 19 mai, 10h10 : un car de CRS contrôle deux exilés irakiens à l’entrée du lieu de distribution des repas, pendant la distribution du petit déjeuner. Ils refuseront finalement à les arrêter. L’un des deux est probablement mineur.

La pression policière est particulièrement forte autour du lieu de distribution des repas, y compris à l’heure des repas.

 

 

Publicités