Peu après 8h, les CRS tournent autour du port et du lieu de distribution des repas. Ils réveillent les exilés pour des « contrôles d’identité » et sans doute des arrestations.

 

Image

 

Image

Publicités